Merci aux habitants de la cité FrugèsIl fait bon travailler à la cité Frugès qui nous surprend chaque jour et où il y a encore beaucoup à découvrir.

Nous tenions à remercier tous les habitants des Quartiers Modernes Frugès qui nous ont accueillis chaleureusement et ouvert leur porte, car c’est grâce à eux que le projet prend forme.

Un accueil chaleureux dans les Quartiers Modernes Frugès

Le 14 décembre 2010 à 9 h 20. Température extérieure : -2 °C. Froid ressentit au bout de 40 minutes de prises de vues : -30 °C.

À 10 h 30 un miracle se produit, une habitante qui nous a salués quelques minutes plus tôt vient nous proposer un café bien chaud. 10 h 40 nous retournons dans le froid…

Nous profitons de cette anecdote pour dire que ce sont ces échanges qui enrichissent chaque jour le projet et nous permettent de mieux comprendre la vie du quartier et les inconvénients liés à l’attrait touristique de la cité Frugès.

Des habitants qui s’investissent

Au travers du projet La Machine à Habiter, nous souhaitons mettre en lumière le potentiel créatif de la cité, mais également de ceux qui l’habitent. Cette démarche résulte d’une envie d’ouvrir le processus de création et de proposer des interactions avec les habitants, chacun restant libre d’y participer ou non.

Une première collaboration artistique avec un habitant va d’ailleurs voir le jour prochainement, nous ne manquerons pas de vous en parler.

Si vous aussi vous voulez d’une manière ou d’une autre contribuer au projet, vous pouvez le faire grâce l’appel à témoin que nous lançons.

Autres articles intéressants