ProjetLa Machine à Habiter est un projet protéiforme qui se veut participatif et évolutif. À l’image de la cité Frugès, toujours repensée dans ses aspects matériels et humains par ses habitants, La Machine à Habiter se veut un laboratoire pour la vie de ce quartier atypique.

Laboratoire pour les uns, échec pour les autres : La cité Frugès est avant tout un lieu de vie dont les qualités architecturales et artistiques ne sont plus à démontrer, mais à montrer. Mais que serait cette cité sans ses habitants ?

Notre projet s’intéresse à la dimension humaine du lieu, à ses histoires de quartiers, à la poésie et à son devenir. Le projet se veut participatif, convivial et pédagogique.


Ce projet comporte trois volets :

Audiovisuel & Multimédia : Réalisation d’un webdocumentaire, d’un documentaire et de courts métrages.

Édition : Un livre photo sur la mémoire de quartier et un album jeunesse.

Art : Installations, vidéos et expositions.

Visuellement, nous souhaitons nous démarquer de la simple capture du réel et du témoignage brut. Il est en effet pensé dans une optique artistique et cross média.

Les Quartiers Modernes Frugès inventés par Le Corbusier sont un tremplin vers la poésie qui nous invite à reconsidérer le réel.

Entrez dans les rouages de la machine et suivez son évolution grâce à ce site web.