Un toit avant tout. Jean-Paul Guérin est arrivé en 1944 à la cité Frugès. Il avait alors 4 ans et y a passé toute son enfance.

Nous vous présentons aujourd’hui un extrait d’interview que nous avons réalisé. Une interview poignante d’un homme qui a accepté de nous parler de sa vie dans la cité.

Si vous voulez en savoir plus, un article lui a été consacré pour la sortie de son livre « Gueule de garagiste » : « Mémoires d’un Pessacais ».

Tout au long de ce projet, nous diffuserons via le blog des extraits d’interviews que nous réaliserons dans le cadre du projet La Machine à Habiter.

 

 

Autres articles intéressants