Tout sauf une échoppe ! Avant d’arriver à Pessac, Michelle vivait en Allemagne où elle habitait avec sa famille dans un appartement rénové d’après-guerre. Ces appartements étaient alors bien plus confortables que la plupart des logements en France.

Elle a retrouvé dans les maisons de la cité Frugès un peu de ce confort moderne que Le Corbusier a voulu rendre accessible a tous. Mais le modernisme de Le Corbusier ne peut laisser insensible et c’est tout une famille qui a appris à vivre entre ces murs.

Avec une famille de sept personnes, les maisons n’étaient pas des plus adaptées, mais Michelle en garde un très bon souvenir et nous raconte avec émotion ses années dans les Quartiers Modernes Frugès.

 

 

Autres articles intéressants